lundi 13 avril 2009

Le Tombeau des Enfants de Charles VIII et d'Anne de Bretagne


Charles VIII de France , né le 30 juin 1470 et mort le 7 avril 1498 au château d'Amboise, fut roi de France de 1483 à 1498.




Le tombeau des deux premiers enfants issus de son mariage avec Anne de Bretagne repose dans la Cathédrale Saint Gatien de Tours.

Il s'agit de Charles Orland mort en 1495 à l'âge de 3 ans
et de Charles, mort en 1496 à 25 jours.


Il serait l'oeuvre du sculpteur français Guillaume Regnault (neveu de Michel Colombe), le socle de l'italien Jérôme de Fiesole.



Ce tombeau, erigé en 1506 au milieu du choeur de la basilique Saint-Martin de Tours, fut épargné à la Révolution grâce à sa beauté et transporté en 1815 dans la Cathédrale Saint Gatien.

A l'exception de la table en marbre noir, le tombeau est en marbre blanc de Carrare.
Les deux gisants sont vêtus de robes semées de fleurs de lis et de dauphins, accompagnés de quatre angelots dont deux (à l'avant) tiennent les armoiries des
princes.


Deux médaillons en marbre noir sont encastrés dans les petits côtés du soubassement et portent les inscriptions (en lettres gothiques) suivantes :

Charles huitiesme, roi pieux et excellent
Eut de Anne, reyne et duchesse en Bretagne
Son premier fils nommé Charles Orland
Lequel régna, sans mort que rien n'épargne
Trois ans, trois moys, Dauphin de Viennoys
Comte d'Yois et de Valentionois
Mais l'an cinq cens moins cinq il rendit l'âme
A Amboise, le seziesme du moys
De décembre, puis fut mis soubz la lame.



Par Atropos, qui les cueurs humains fend
D'un dard mortel de cruelle souffrance
En dessoubz gist Charles, second enfant
Du roy Charles, et de Anne, reyne de France
Lequel vesquit Dauphin de Viennoys
Comte d'Yois et de Valentionois
Vingt et cinq jours, puis lès Tours du Plessis
En octobre mourut le deux du moys
Mil quatre cens avec nonante et six.

Deux statues des défunts entourent au fond de la chapelle
une fresque de Saint Martin donnant la moitié de son manteau au pauvre.



Cathédrale Saint Gatien
- Tours, le 13 avril 2009 -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire